Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Vie municipale > L'édito du maire

L'édito du maire

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

Ces dernières semaines ont été très denses dans notre commune, à plusieurs niveaux et dans des domaines très différents.

Le Maire de Konna à Pacé

Nous avons eu la chance et le plaisir d’accueillir, pendant une dizaine de jours, le maire de Konna, Ousmane Kampo, accompagné de son conseiller délégué à l’éducation et à l’agriculture, Youssouf Nadio. Konna est une commune de presque 50 000 habitants, au centre nord du Mali, le long du fleuve Niger, avec laquelle nous avons noué un partenariat fort depuis près de 30 ans.
Avec l’association Pacé-Konna, nous avons apporté un soutien à cette commune dans plusieurs domaines: école, centre de santé, mise en place d’une dizaine d’espaces maraîchers, construction d’un élevage de 1 000 poules pondeuses…
Ces réalisations continuent à fonctionner correctement, malgré le lourd climat d’insécurité qui règne dans cette région.
Le maire de Konna nous a redit combien le maintien de notre partenariat est essentiel, et il nous a dit aussi combien les deux véhicules que Pacé leur a donnés en 2016 rendent de grands services à la commune et à la population. Nous en sommes très heureux. Malheureusement, cela fait des années que Konna ne perçoit plus d’impôts locaux, du fait des menaces des terroristes, et qu’elle a donc très peu de moyens.
A côté de cette situation extrêmement difficile, nos projets et surtout nos querelles ou nos différends peuvent paraître bien dérisoires. Ils n’en sont pas moins bien réels et importants.

Un budget ambitieux

Le 26 mars, le Conseil municipal a voté le budget communal 2019. Un budget qui donne évidemment à notre commune les moyens de fonctionner au service des Pacéens, dans tous les domaines (écoles, restauration scolaire, équipements culturels et sportifs, entretien de nos nombreux espaces verts…).
Ce budget, grâce à une gestion rigoureuse depuis de nombreuses années, permet de dégager des moyens importants, pour autofinancer nos investissements, malgré la baisse sensible des dotations de l’Etat de 2013 à 2017, tout en n’ayant pas augmenté les taux communaux des impôts locaux depuis 2010. Près de 7 millions d’investissements sont prévus, pour financer le solde des travaux entrepris en 2018 (réaménagement de la mairie, extension de la salle l’Hermine au Ponant) et pour lancer de nouveaux projets (nouvelle salle de sport pour répondre aux besoins croissants, notamment pour le handball et le badminton; local couvert pour les pétanqueurs…).
Au programme aussi, des crédits pour préserver le château de la Touche Milon, et restaurer complètement la toiture, les murs et les menuiseries. Ces travaux permettront de mettre ce château, patrimoine précieux de Pacé et de son histoire, en état de trouver une nouvelle vie. Quand ils seront terminés, nous pourrons admirer la beauté d’un bâtiment qui aura retrouvé l’éclat de ses origines, à l’image de la restauration de la mairie, qui suscite des réactions très positives.

Un projet de centre commercial injustement décrié

Après la prise de position surprenante du Président de Rennes Métropole, début février, préconisant le renoncement au projet de centre commercial sur Rive Ouest (appelé «Open Sky», la controverse se poursuit.
Certains continuent à affirmer, sans argumentaire sérieux, que ce projet correspond à un modèle commercial dépassé et même, tant qu’on y est, remettent en cause la pertinence de Rive Ouest dans son ensemble.
Je rappelle que le choix de développer un secteur d’activité économique dans cette zone a été fait par l’ensemble des élus de Rennes Métropole (et pas seulement par les élus du secteur Nord-Ouest); à travers plusieurs schémas directeurs et schémas de cohérence territoriale (SCOT) successifs. L’objectif était clair: ré équilibrer le développement économique de l’agglomération rennaise en faveur du Nord-Ouest. C’est un choix stratégique qui porte ses fruits: de nombreux commerces et entreprises se sont implantés à Rive Ouest et il y a encore beaucoup de candidats à vouloir s’y installer. Preuve que ce choix était bon et que Rive Ouest est un secteur attractif.
Les commerces et entreprises présents sont néanmoins dans l’incompréhension totale de la position du président de Rennes Métropole. Quand ils ont choisi ce secteur, le projet d’aménagement comprenait un centre commercial pour le conforter.
La Compagnie de Phalsbourg n’a pas pour le moment fait connaître sa décision de mettre en œuvre ce centre (pour lequel elle a l’autorisation d’exploiter, le permis de construire et la propriété du terrain) ou de l’abandonner.
Pour ma part, j’ai pris une position claire (lire mon éditorial du dernier «Vivre à Pacé»), qui est largement partagée par les Pacéens, si j’en crois les nombreuses réactions qui se sont exprimées sur ce sujet.

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct