Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Vie municipale > L'édito du maire

L'édito du maire

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

Budget 2018, PLUi et projet communal...
Pacé prépare son avenir.

Anticiper les évolutions, préparer l'avenir de la commune, répondre aux
besoins de ses habitants actuels et futurs... Telle est la mission des élus
municipaux qui se veulent au service de la population.

Ce numéro de " Vivre à Pacé " en offre d'abondantes illustrations. L'avenir à court terme, ce sont les décisions prises dans le cadre du budget 2018, tant pour le fonctionnement des services communaux (espaces verts, écoles et restauration scolaire, médiathèque, école de musique...) que pour les investissements. Hervé Depouez, adjoint aux finances et au sport, explique bien les choix réalisés dans le cadre du vote de ce budget, qui est intervenu le 27 mars. Un budget à la fois réaliste, maitrisé et ambitieux. Les dépenses de fonctionnement sont calculées au plus juste, en tenant compte des besoins de notre commune en croissance régulière et soutenue, de façon à dégager l'autofinancement nécessaire pour faire face aux emprunts en cours et aux investissements à réaliser.


Le programme des investissements ne manque pas d'envergure. Il affiche au contraire une forte progression, avec plus de 3,5 millions d'euros, pour le réaménagement de la mairie, les travaux à l'accueil de loisirs sans hébergement et dans les écoles, l'extension de la salle l'Hermine au Ponant, les équipements sportifs en courts de tennis, local de pétanque et nouvelle salle de sports collectifs...
Il faut y rajouter les investissements réalisés par Rennes Métropole, pour plus d'1 million d'euros, dans la voirie et l'éclairage public, qui relèvent désormais de sa compétence.

Nous pouvons réaliser ce programme d'équipements conséquents sans augmenter les taux communaux des impôts locaux (inchangés depuis 2010) et en poursuivant notre politique de désendettement (de 1 611 euros par habitant en 2008 à 640 euros en 2017), tout en ayant supporté la baisse régulière des dotations de l'État de 2013 à 2017 (550 000 € en moins chaque année par rapport à 2013).
C'est donc bien un budget à la fois sérieux et volontariste que nous avons adopté pour cette année.

L'avenir à moyen et long termes, c'est l'élaboration du PLUi (Plan local d'urbanisme intercommunal) de Rennes Métropole, à l'intérieur duquel les orientations pacéennes d'aménagement et de programmation (OAP) s'inscrivent.
C'est le dossier central de ce numéro, dont Jacques Aubert, adjoint à l'urbanisme et au développement durable, et Philippe Rouault, adjoint à la prospective et au développement économique, expliquent les enjeux.

Ce projet pacéen s'articule autour de trois grandes priorités qui sont dans la continuité du Plan local d'urbanisme (PLU), adopté par la commune en 2007 :

  • Pacé, ville accueillante,
  • Pacé, ville verte,
  • Pacé ville attractive.

Ces orientations ont fait l'objet d'une large concertation en 2016 et 2017. Elles se traduiront concrètement par un zonage qui définira les secteurs actuels et futurs consacrés aux habitations, les secteurs destinés à l'accueil d'activités économiques et d'équipements publics (dont la future piscine intercommunale) et les secteurs réservés à l'agriculture et aux espaces naturels (les plus importants en surface : 3 000 ha sur les 3 500 ha que compte au total la commune).

Je vous invite à prendre connaissance de ce projet pacéen ou à le redécouvrir. Vous aurez encore la possibilité d'exprimer votre avis dans le cadre de l'enquête publique qui aura lieu cette année.

C'est important, car ces orientations dessineront l'avenir de notre commune et de notre métropole pour les 15 prochaines années.

Paul Kerdraon

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct