Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Vie municipale > Jumelage > Pacé - Slimnic

Pacé - Slimnic

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

Les 20 ans du jumelage fêtés à Pacé

Du 24 au 28 mai, une délégation roumaine de neuf Slimniciens, conduite par Ioan Surean, le Maire et Vera Pit, la présidente de Slimnic-Pacé, est venue à Pacé, pour fêter les 20 ans de ce jumelage.

Comme tous les ans depuis 18 ans, une délégation de 14 Baiersdorfer était aussi présente à Pacé. Catherine Sinquin, présidente de Pacé-Slimnic et Alain Chaize, président de Pacé-Baiersdorf, aidés des membres de leur association, ont organisé un week-end festif pour cet évènement. Le jeudi, la délégation de Slimnic est partie à la découverte du pays de Dol-de-Bretagne, tandis que celle de Baiersdorf était accueillie en fi n d’après-midi à Pacé. Le vendredi une sortie commune à la découverte de la côte de Granit Rose puis du sillon de Talbert, était organisée sous un soleil radieux. Le samedi, après un début de journée libre, les délégations de Slimnic et de Baiersdorf, ainsi que des membres des deux comités de jumelage et plusieurs Pacéens, se sont retrouvés à l’Escapade, pour commémorer les 20 ans de ce jumelage et re-signer la charte du nouvel engagement de ce partenariat.

En préambule, un débat sur l’Europe a été organisé et a permis d’échanger sur le thème de la jeunesse dans l’Europe (échanges, mobilité…).

Ensuite est venu le temps des discours. Dans son intervention Ioan Surean a exprimé sa joie d’être présent à Pacé précisant qu’il ne pensait pas, il y a 20 ans, qu’il y reviendrait en tant que maire pour signer le renouvèlement de cette charte. « Notre amitié a une longévité de plus de 20 ans et cela nous donne du courage pour continuer. Je veux exprimer ma gratitude et l’espérance que l’on va continuer le chemin d’échanges de jeunes qui pourraient enrichir nos relations » avant de conclure en disant « On vous attend avec plaisir à Slimnic ».

De gauche à droite : Paul Kerdraon, Ioan Surean, le maire de Slimnic, Vera Pit et Catherine Sinquin (à gauche), les présidentes des associations de jumelage

 

 

Paul Kerdraon a rappelé l’histoire de ce jumelage. Quelques mois après la chute du régime de Ceausescu, un grand élan de solidarité s’est levé en Bretagne. 70 communes d’Ille-et-Vilaine, réunies au sein de Solidarité 35 Roumanie, ont souhaité parrainer une commune de la région de Sibiu, elle-même jumelée avec l’Ille-et-Vilaine. Début 1990, René Lopinet, ancien maire de Pacé, et Georges Lemarchand, ancien adjoint au maire, se sont rendus à Slimnic à la demande du maire, Frédéric Vénien, qui a fait parvenir après une lettre d’amitié au maire de Slimnic, Cornel Bobes.

 

 

 

 

 

Visite d’une délégation roumaine à Pacé en 1990 :
René Lopinet (ancien maire de Pacé), Catherine Sinquin, Frédéric Vénien (maire de Pacé à l’époque), Maria Oprea, Paul Georgescu (maire de Slimnic à l’époque)

Le 10 mai 1997, une convention de fraternité liant Pacé et Slimnic a été signée à Pacé, par les deux maires, Paul Goergescu et Philippe Rouault. Paul Kerdraon a cité les pionniers de cette coopération, Catherine Sinquin, pré- sidente de l’association Pacé-Slimnic depuis sa création en 1991, Maria Oprea, première présidente de l’association Slimnic-Pacé, appuyée notamment par Dan Radu et Liliana Rusu.

Il a rappelé que le partenariat avait commencé par l’envoi de matériel scolaire, médical et paramédicale, avant les échanges entre jeunes des deux communes pour participer à des chantiers d’été, notamment pour les Pacéens à la Maison des Nains à l’école maternelle de Rusi et au centre de loisirs d’été ou au service espaces verts de Pacé pour les Slimniciens. La plupart d’entre eux gardent un souvenir ému de ces séjours. « Nous avons la volonté de continuer ces échanges, dans un esprit de coopération fraternelle. Nos relations montrent que la richesse n’est pas seulement économique, elle est aussi culturelle, humaine et amicale. C’est tout le sens de la nouvelle charte d’engagement que nous signons aujourd’hui », a conclu Paul Kerdraon.

« L’ouverture à d’autres cultures, d’autres coutumes, d’autres savoir-faire est le meilleur rempart contre les intolérances de toute sorte. En ces temps où les tendances au repli sur soi semblent très bien partagées dans de nombreux pays, redonner du souffl e à l’esprit européen est une priorité primordiale. Agir localement c’est apporter sa pierre à l’édifi ce que nous léguerons à nos enfants » a dit Catherine Sinquin. Remerciant ensuite son homologue Vera Pit, pour sa patience, son enthousiasme, sa pédagogie et son immense disponibilité qui ont permis à ce jumelage de poursuivre son chemin et d’approfondir nos relations, ainsi que son époux, George, qui, par sa présence et son soutien indéfectible, est un pilier du jumelage. Pour conclure elle a indiqué qu’elle souhaiterait que les délégations venues de toutes les communes jumelées puissent être à nouveau réunies pour échanger sur des préoccupations communes, afi n d’envisager des projets communs.

Vera Pit a ensuite pris la parole et déclaré : « Anatole France disait que pour réaliser des grandes choses il ne faut pas seulement planifi er, mais aussi rêver, pas seulement agir mais aussi croire. Alors maintenir une amitié entre les peuples de deux pays pendant 27 ans, j’ose dire que c’est une grande chose dans le sens de la citation de l’écrivain français. Le grand sculpteur roumain Brancusi, qui est venu en France à pied au commencement du 20e siècle, disait pour sa part qu’une amitié est le refl et de l’autre. L’amitié entre les Français de Pacé et les Roumains de Slimnic est constituée de coutumes et d’habitudes de deux peuples diff érents qui ont l’Europe en commun. Vive l’amitié entre Slimnic et Pacé ! Nous espérons poursuivre nos relations dans plusieurs domaines », a-t-elle conclu.

Après la signature du nouvel engagement, « l’Air Haleur » un groupe de chants marins a animé l’apéritif off ert par la municipalité. Suivi, lors du dîner qui a réuni les délégations et leurs hôtes, par des musiciens de la Rassemblée qui aux sons des instruments ont entrainé les convives autour de quelques danses traditionnelles bretonnes.

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct