Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Vie municipale > Conseil municipal > Expression de la minorité

Expression de la minorité

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

Il est facile de se vanter d’un budget sain et équilibré quand les besoins de la population ne sont pas couverts.
Le 11 février nous fêtions les 17 ans de 
la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Cette loi avait pour ambition de répondre aux attentes des personnes en situation de handicap, notamment pour ce qui concerne la citoyenneté, l’accessibilité et la participation à la vie sociale. Où en sommes-nous aujourd’hui de ces ambitions ? Quelle est la situation à Pacé pour les personnes en situation de handicap ?
C’est à ces questions que devait répondre, 
entre autres, l’analyse des besoins sociaux qui s’est déroulée sur notre commune au début du mandat de la majorité municipale. Mais, bien malheureusement, ces questions restent toujours en suspens.
Faute d’avoir mis les moyens néces
saires pour que cette analyse remplisse sérieusement ses objectifs, seuls 277 Pacéens ont participé à cette étude. Bien insuffisant pour pouvoir servir à l’élaboration des politiques sociales de la commune. Et, à ce jour, aucune autre analyse des besoins sociaux complémentaire n’est prévue. On navigue à vue.
Toutefois, bonne nouvelle pour les per
sonnes à mobilité réduite ! Le projet médiathèque 2025 devrait leur rendre cet espace accessible. 20 ans auront été nécessaires à l’équipe en place pour que ce lieu devienne enfin accessible aux personnes à mobilité réduite, et ce, malgré les injonctions de la loi de 2005 citée ci-dessus. La médiathèque est un espace de culture et de lien social essentiel pour toute la population de Pacé, personnes en situation de handicap comprises.
Mais pourquoi avoir attendu si long
temps ?
Le coût pour changer le système d’ou
verture du bâtiment et pour installer un ascenseur était-il trop important en regard du bénéfice pour les personnes à mobilité réduite ?
Le temps d’attente avant la reconstruc
tion du bâtiment et l’amélioration de l’accessibilité (20 ans) n’est-il pas suffi samment conséquent ?
Cet exemple n’est pas isolé. Nombreuses 
sont les catégories de personnes vivant à Pacé dont les besoins sociaux, essentiels, ne sont pas couverts.
Il est facile de se prévaloir d’un bud 
get sain et équilibré quand les besoins de la population ne sont pas, ou que partiellement couverts, dans le domaine du handicap comme dans de nombreux domaines de notre vie quotidienne.

 

Ingrid Simonessa - Johann Caillard - Sophie Bataille - Loïc Le Fur - Sandrine Confino – Guillaume Lucet
Conseillers municipaux
enactionpourpace@gmail.com 

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct