Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Vie municipale > Conseil municipal > Expression de la minorité

Expression de la minorité

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

Oui à l’expérimentation - Oui à la concertation

Des travaux de réfection des réseaux d’eaux commencent et dureront plusieurs mois. C’est une étape devenue indispensable en raison du vieillissement prématuré des matériaux des canalisations (amiante-ciment et pvc collé entraînant des fuites) et des projets d’aménagement du centre-ville.

Une réunion publique d’informations à ce sujet s’est tenue le 14 septembre dernier. Les questions des pacéens ont porté sur la réfection et l’aménagement des voies suite à ces travaux ; vitesse parfois excessive des véhicules et dangerosité de la circulation pour les cyclistes et les piétons. Deux sujets de préoccupation majeure en particulier pour les écoliers et collégiens qui empruntent ces voies - et notamment l’avenue Le Brix - vers le centre. Il a été souligné la vétusté de cette portion de l’avenue et ses trottoirs difficilement praticables.

A nouveau, et comme à chaque évocation de ces sujets, la majorité en place ne semble pas prendre la mesure de la situation : il a été répondu, comme à chaque fois, que cela nécessitait beaucoup d’argent, donc que ce ne serait pas pour tout de suite et que cela était aussi dû au « manque de civisme » de quelques conducteurs.

Ces réponses ne sont plus acceptables en 2021 dans une ville de 12000 habitants! Le monde change, évolue, tout autour de Pacé. Nous comprenons que « Paris ne s’est pas fait en un jour » et que les aménagements du centre-ville ont un coût. Il ne s’agit pas seulement de cela.

De nombreuses communes (de Rennes Métropole et d’ailleurs), quelle que soit leur tendance politique, ont organisé ces dernières années, et d’autant plus depuis le 1er confinement, le réaménagement de la circulation dans le but d’offrir aux habitants un cadre de vie apaisé et une sécurité renforcée. Ce sont les plus fragiles que nous devons protéger en priorité : les enfants, écoliers et collégiens, les personnes vieillissantes, les personnes en situation de handicap mais également toutes celles et tous ceux qui ont fait le choix de se déplacer à pied, à vélo, en bus et font ainsi renaître la convivialité, la joie des rencontres et les commerces et services de proximité.

Il n’est plus temps de se cacher derrière le coût ou l’incivisme. L’urbanisme tactique peu coûteux et facile à installer proposant des essais d’aménagements ponctuels doit être une priorité. L’expérimentation devrait aider et guider les choix de demain. Qui plus est suite aux travaux des réseaux et dans l’attente d’un réaménagement complet du centre  ! Nous proposons la création d’une commission mixte rassemblant élus, techniciens, riverains, commerçants, usagers.

Ingrid Simonessa - Johann Caillard - Sophie Bataille - Loïc Le Fur - Sandrine Confino – Guillaume Lucet
Conseillers municipaux
enactionpourpace@gmail.com 

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct