Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Les dossiers > ZAC Bourg - Clais - Touraudière : 1 200 logements à l'horizon 2030 > Philippe Madec et Julie Germain (APM) Rennes & associés

Philippe Madec et Julie Germain (APM) Rennes & associés

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

L’Atelier d’architecture Philippe Madec, réunissant une équipe pluridisciplinaire, a été retenu, suite à une consultation, pour mener à bien la phase d’études préalables de ce projet. Nous leur avons posé quelques questions pour mieux comprendre leur vision de cet aménagement urbain.

Quelles sont les spécificités du projet pacéen ?

Evénement rare dans les projets d’urbanisme, le projet de Pacé s’inscrit dans une longue continuité historique des acteurs. Les municipalités successives poursuivent depuis plus de vingt ans un projet cohérent sur des objectifs essentiels : «Pacé, ville verte et ville d’accueil». L’objectif a toujours été de conforter le centre-bourg dans son échelle et son identité, tout en augmentant la capacité d’accueil en périphérie. Aujourd’hui, le résultat de ce long travail patient est patent. Le centre-bourg a conservé ses belles qualités patrimoniales et vivantes ; ses extensions ont apporté une qualité de vie contemporaine, de nature, de paysage, d’activités et de biodiversité.

Comment l’atelier Philippe Madec a-t-il mené sa réflexion ?

Nous sommes très attachés à l’intelligence collective. Tout d’abord dans la relation à la municipalité, notre maître d’ouvrage urbain, comme au sein de notre équipe de maîtrise d’œuvre, très large, composée de compétences utiles à ce projet complexe: programmation sociale, paysage, hydraulique, biodiversité, écologie, énergie, économie, etc. Mais aussi dans la relation avec les Pacéens, les maîtres d’usage. Voilà pourquoi nous avons souhaité le diagnostic en marchant, un restitution partagée et un atelier de co-conception.

En quoi les réalisations seront-elles différentes de celles de Beausoleil ?

Le projet de centre-bourg n’est pas une extension comme Beausoleil, mais un projet de reconversion d’un tissu urbain existant. La Clais est un secteur entre lotissement et vallée, loin de Beausoleil. La Touraudière, elle, est en continuité de Beausoleil et assumera ce prolongement géographique nourrie de la continuité des rabines de Beausoleil, des cheminements piétons, cycles et automobiles. Une des différences essentielles est due au PLH de la métropole qui demande proportionnellement une capacité d’accueil plus importante.

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct