Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Les dossiers > Vie sociale - Vivre ensemble et solidarité

Vie sociale - Vivre ensemble et solidarité

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

La vie sociale est riche et diversifiée sur la commune. Le bien vivre ensemble et la solidarité constituent deux enjeux importants pour la vie en société. Ils contribuent à maintenir un équilibre et des échanges entre les générations et entre les habitants de niveau de vie, cultures et origines différentes.

Le centre communal d’action sociale (CCAS) constitue un acteur incontournable de l’action sociale de la ville. Cette structure gère plusieurs secteurs en relation avec l’aide aux personnes. Le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune. Il exerce sa mission en liaison étroite avec les institutions publiques et privées (CAF, MSA, associations).

A cet effet, il met en oeuvre des moyens ou des structures de concertation et de coordination. Il développe différentes activités et missions orientées vers les populations concernées : aides et accompagnement des personnes âgées, aides aux personnes handicapées, lutte contre l’exclusion. « Les demandes des usagers sont variées et multiples", explique Cécile Glin, la responsable administrative du CCAS. "La fonction d’accueil est personnalisée et adaptée à chaque situation. Le type d’informations échangées porte sur différents domaines (logement, carte sortir, aides diverses) ».

Le CCAS participe à l’instruction des demandes d’aide sociale :

- Prises en charge partielles par le département des frais d’hébergement en maisons de retraite (en fonction des revenus).
- Obligations alimentaires : afin d’examiner la demande d’aide sociale, les conjoints, enfants, gendres et bellesfilles sont tenus de justifier de l’aide qu’ils peuvent apporter à leurs parents.
- APA : Allocation Personnalisée d’Autonomie, prestation financée principalement par le Conseil départemental. Elle permet aux personnes âgées dépendantes de mieux vivre à leur domicile ou en établissement.
- Auxiliaire de vie (Technicienne de l’Intervention Sociale et Familiale) : véritable soutien matériel, moral et social, l’auxiliaire de vie aide au maintien à domicile d’une personne âgée, handicapée, malade, accidentée, en perte d’autonomie.
- Prestation de compensation du handicap : la prestation de compensation du handicap est attribuée, sous condition d’âge et de résidence aux personnes handicapées qui ont un taux d’incapacité permanente.

« Toutes les sollicitations ne relèvent pourtant pas du CCAS", précise Cécile Glin. "J’ai un rôle d’information du public pour orienter les personnes vers les différents partenaires sociaux. Cela implique une écoute des besoins des Pacéens qui me sollicitent. Ce service est avant tout un service de proximité. Le CCAS joue un rôle d’aide et d’accompagnement dans les démarches de recherche de solution ».

Ces recherches de solutions s’effectuent en lien avec d’autres institutions (publiques et caritatives). L’action du CCAS est complémentaire de celle des Centres départementaux d’action sociale (Cdas). Le Cdas de la couronne rennaise Nord-Ouest, situé 4 boulevard Dumaine de la Josserie, a aussi une mission d’accueil des publics en difficulté. De nombreux professionnels y exercent différents métiers : assistantes sociales, éducateurs, infirmières, psychologues, sages-femmes, puéricultrices et médecins PMI, mais aussi des conseillers sur diverses thématiques (enfance, insertion, personnes âgées et handicapées, économie sociale et familiale).

Cécile Glin, à gauche, responsable administrative du CCAS, avec Agnès Danset, adjointe à l’action sociale et vice-présidente du CCAS.

 

 

 

+ D’INFOS
Centre communal d’action sociale (CCAS)
11, avenue Brizeux (en Mairie)
02 23 41 30 12 - c.glin@ville-pace.fr

 

En chiffres :
•  1 085 personnes de + de 70 ans à Pacé
•  755 logements sociaux (janvier 2016)
•  434 cartes Sortir (rentrée 2016)
•  60 places aux multi-accueils (crèches câlin copain et Pomme d’Api)
•  178 places en résidence pour les aînés (112 à l’EHPAD, 66 aux Nymphéas)
•  556 cartes de transport Korrigo en 2015

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct