Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Les dossiers > Une agriculture moderne et responsable > Trois questions à Annie Sauvée, conseillère municipale déléguée à l'agriculture

Trois questions à Annie Sauvée, conseillère municipale déléguée à l'agriculture

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

Comment peut-on qualifier l’agriculture à Pacé ?

La commune de Pacé a une longue tradition rurale derrière elle et l’agriculture fait partie intégrante de son identité. Son évolution est en partie le fruit de celle du Pays de Rennes avec le modèle de ville-archipel qui limite l’étalement urbain et fait cohabiter un groupe de communes de différentes tailles, reliées par une trame verte, alternant espaces naturels, cultivés et urbanisés. Ce concept et celui de champs urbains, des espaces agricoles qui se situent à l’interface de plusieurs communes proches, ont permis de préserver la ruralité de Pacé et de maintenir toute sa place à l’agriculture. Ce secteur d’activité reste particulièrement dynamique sur la commune et constitue un acteur économique important. Le productivisme n’a jamais été le modèle choisi par les agriculteurs pacéens. Il existe un équilibre entre les exploitations et l’environnement alentour. Le rôle des élus est d’accompagner et de soutenir les acteurs du monde agricole et de veiller à conserver cet équilibre. Ainsi dans le futur Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi), les orientations d’aménagements pour Pacé mettent en avant la ruralité du territoire et sa préservation.

Comment faire face aux défis environnementaux à venir d’un point de vue local ?

Les agriculteurs ont tous le souci de la qualité de l’environnement car leur activité en dépend directement. Ils jouent un rôle important dans la reconstitution des bocages et sont les garants de la protection et la préservation des paysages. A Pacé, la qualité des terres cultivables est unanimement reconnue. L’usage des produits phytosanitaires pose une réelle question qui ne peut être tranchée simplement. Même si l’orientation vers l’agriculture biologique se confirmait dans l’avenir, il restera cependant nécessaire de produire suffisamment pour couvrir les besoins de tous les consommateurs. A mon sens, chacun doit avoir la possibilité d’accéder à une nourriture de qualité, même les personnes aux revenus les plus modestes. L’agriculture raisonnée, qui est la plus pratiquée à Pacé, constitue alors une troisième voie intermédiaire intéressante qui répond aux nécessités de production. L’utilisation des traitements est dorénavant très encadrée et les épandages sont réalisés à l’aide de matériels de pointe qui permettent un dosage précis et adapté aux surfaces traitées.

Quelle sera selon vous l’évolution de l’agriculture dans quelques années ?

Je suis persuadée que l’agriculture persistera encore pendant longtemps à Pacé. La commune verra encore l’installation de jeunes, même si le modèle a un peu changé. Au contraire d’il y a quelques années, le travail en couple ne constitue plus la règle et il est fréquent qu’une des deux personnes soit salariée en dehors de l’exploitation. Les plus jeunes aspirent à une vie «normale» avec des temps de repos et de congés, ce qui est désormais facilité par le regroupement d’activités sous forme de GAEC (Groupement agricole d'exploitation en commun) ou d’EARL (exploitation agricole à responsabilité limitée) par exemple. Je pense que cette tendance se confirmera dans le futur. La diversification se poursuivra certainement en réponse aux demandes des particuliers, qui sont de plus en plus attachés à la qualité des produits qu’ils consomment. L’agriculteur est à la tête d’une entreprise. Il a souvent suivi des études supérieures et doit gérer son exploitation en faisant de plus en plus appel à la technologie. Les conditions de travail et le matériel utilisé ne cesse d’évoluer. Ces changements et cette technicité devraient se confirmer à l’avenir.

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct