Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Les dossiers > Rive Ouest > Centre commercial Open Sky

Centre commercial Open Sky

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

Un projet sur la sellette

En chiffres :

-   Emplois Actuellement :
1 450 emplois environ (550 zone Nord et 900 secteur commercial) A terme : 2 000 à 2 500 emplois
-   Superficie 83 hectares au total
- Chiffre d’affaires 200 millions d’euros environ par an

 

 

 

Suite à un appel à candidature lancé en 2012 par Territoires, sur délégation de Rennes Métropole, le projet des opérateurs Compagnie de Phalsbourg / Blot, avait été retenu en 2013 par Rennes-Métropole, parmi les treize projets déposés, pour concevoir et exploiter ce futur centre commercial.

Depuis 2015, divers recours ont été déposés auprès du Tribunal Administratif de Rennes et de Nantes contre l’autorisation commerciale et le permis de construire, accordés respectivement en février 2014 et en juillet 2015. Le 5 décembre 2018, le juge administratif suprême à savoir le Conseil d’Etat, a rejeté le pourvoi déposé par le groupe concurrent FRP II (société financière propriétaire des murs de centres commerciaux, dont les murs d’une partie des commerces de Cap Malo à la Mézière).

Le projet Open Sky, conçu par les architectes Vincent Parreira et Antonio Virga, vient compléter et renforcer l’attractivité du pôle commercial Rive Ouest déjà existant tout en renforçant aussi l’attractivité globale du tissu économique commercial rennais, centre et périphérie. D’une surface commerciale de 27 000 m2, il doit accueillir une quarantaine d’enseignes, dont certaines non implantées sur la Métropole, dédiées à l’équipement de la personne et au secteur culturel – loisirs, sans alimentaire.
Ce projet s’inscrit dans une démarche de développement durable (bâtiments HQE, performance énergétique, gestion des déchets, navette électrique sur l’ensemble de Rive Ouest,…). De plus Rive Ouest est desservie par la ligne de bus 77 qui relie Pacé à Rennes. Ce projet prévoit une grande variété d’espaces piétonniers ainsi que 1 100 places de parking dont 86% enterrées sous les commerces, économisant ainsi l’espace.

Le 6 février 2019, Emmanuel Couet, Président de Rennes Métropole, annonce au quotidien local (Cf OF du 7/2/2019) que ce projet, considéré comme innovant et qualitatif à son lancement, semble dorénavant dépassé et qu’il serait raisonnable et sage d’y renoncer. Cette position, prise sans concertation préalable a énormément surpris de nombreux élus de Pacé et d’ailleurs. Elle a immédiatement provoqué une vive réaction de Paul Kerdraon, maire de Pacé.
Résultat de la position du président de Rennes-Métropole, des incertitudes pèsent dorénavant sur la réalisation des aménagements routiers prévus, notamment sur la bretelle d’accès depuis la RN 12 en provenance de Rennes ainsi que sur la voie d’accès direct à la RN 12 en direction de St-Brieuc depuis le giratoire du Ponant, qui devait être financée en partie par le groupement retenu.
Voté en son temps à l’unanimité par les conseillers métropolitains, ce renoncement pose aussi la question de la crédibilité de la parole et des actes des élus, vis-à-vis des collectivités et des partenaires économiques qui se sont lourdement engagés dans ce projet. Cet abandon potentiel aura aussi des incidences sur le plan de l’économie, du commerce, de l’emploi et des finances car son abandon risque de coûter très cher à Rennes Métropole.

Les autres évolutions de la zone commerciale

Intersport a doublé sa surface commerciale, l’été dernier, en récupérant la surface libérée par Kiaby. L'enseigne d’optique Atol a récemment ouvert à proximité du magasin Aubert. Les façades de ces magasins ont aussi été réaménagées. L’hypermarché Cora devrait entamer une importante transformation d’ici quelques mois. L’entrée Nord connaîtra un changement d’orientation et les accès et cheminements seront modifiés. La façade et l’enseigne de l’hypermarché seront aussi transformées.

Un hôtel dans l’îlot de services

Après l’ouverture, en juillet 2018, de deux restaurants, Burger King et Canadian Steak House, sur le site de l’ancienne ferme de la Teillais, la Caisse d’épargne a aussi installé son agence pacéenne sur cet îlot de services. Elle a été rejointe à l’automne par un laboratoire de biologie médicale. Un hôtel de 72 chambres, dont la construction devrait démarrer au printemps, ainsi qu’un nouveau restaurant complèteront ce pôle de services à l’horizon 2021.

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct