Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Les dossiers > Plan Local d'Urbanisme intercommunal : Pacé dessine son avenir dans la métropole > Pacé, " ville verte "

Pacé, " ville verte "

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

  •  
  •  

Qualité de vie, engagement dans la transition énergétique, changement climatique.

 

 

 

 

Préserver les espaces naturels et agricoles, biodiversité

Les espaces naturels majeurs des vallées de la Flume et du Champalaune, corridors écologiques structurants reliés à la campagne alentour, ainsi qu’à des boisements notamment à Champagne, sont des éléments essentiels de préservation et d’enrichissement de la biodiversité dont le classement au PLUi (zones naturelles, bocage, zones humides) sera pérennisé.

La nature en ville marque aussi l’identité communale. Le maintien des clôtures végétales existantes d’essences diversifiées est primordial pour la biodiversité. Les espaces verts, haies et autres éléments naturels existants ou à créer, feront partie intégrante des nouveaux secteurs d’urbanisation.

Vers une mobilité « diversifiée et innovante »

La métropole révise actuellement son Plan de déplacement urbain (PDU). Elle vise, outre les moyens de transport en commun classiques, à réduire la part de l’usage de l’automobile en augmentant les déplacements partagés (covoiturage local, autopartage, organisation au sein des entreprises,…) et en jouant également sur l’intermodalité c’est-à-dire l’interconnexion entre les différents modes de transport.

Sur ces principes, la commune de Pacé prévoit :

 

  • de poursuivre l’augmentation de l’offre en transports en commun en fonction des extensions urbaines notamment par l’ajustement des lignes de déserte et avec l’installation prévue d’un arrêt de bus au coeur du nouveau quartier de la Touraudière ;
  • d’expérimenter un « pôle d’échanges multimodal » (noeud des lignes de bus, aire de stationnement automobile et de covoiturage, abris vélo) à l’arrêt de bus « Cimetière ». Des applications numériques faciliteraient alors l’organisation du passage d’un moyen de transport à l’autre. Une nouvelle aire de covoiturage sera également étudiée lors de l’aménagement du futur secteur d’activités de la Pie-Neuve au Pont de Pacé ;
  • d’étendre le réseau de pistes cyclables dans les nouveaux secteurs à urbaniser et d’aménager des accès à l’hypercentre dans le cadre des travaux sur le centre-bourg ;
  • d’obtenir de Rennes Métropole (dont c’est la compétence) l’aménagement d’une voie express vélo en direction de Rennes en s’appuyant sur la voie parallèle nord à la RN12 (prévue au projet de PDU), ainsi qu’un itinéraire entre les communes périphériques (vers Vezin-le-Coquet, Montgermont, Parthenay-de-Bretagne) ;

Par l’ensemble de ces moyens, il s’agit en priorité de réduire les émissions de fumées polluantes produites par les transports, enjeu majeur de santé publique, et d’atténuer la congestion des itinéraires, tout particulièrement aux heures de pointes.

Un Plan d’action énergie

Des actions pour réduire les consommations d’énergie et favoriser l’utilisation d’énergies renouvelables seront intégrées aux opérations d’aménagement urbain dans le cadre du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). Un projet de réseau d’énergie intelligent (Smart-Grid) a d’ores et déjà été proposé dans les études préalables à la ZAC multisites. Les constructions futures devront intégrer la transition énergétique (matériaux, implantation bioclimatique, production d’énergie renouvelable et autoconsommation locale et partagée d’énergie,…), et s’adapter dans le cadre de la lutte contre le changement climatique (ilot de chaleur urbain, végétalisation, gestion à la parcelle des eaux pluviales … ).

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct