Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Les dossiers > La Clais : habiter avec la nature > La Touraudière : une continuité naturelle de Beausoleil

La Touraudière : une continuité naturelle de Beausoleil

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

Le futur quartier de la Touraudière s’inscrira en continuité du secteur  de  Beausoleil,  assurera  un  prolongement  géogra-phique et profitera de la continuité des rabines du quartier voisin, des cheminements piétons, cycles et automobiles.

Il accueillera environ 790 logements répartis en : 17  ilots  destinés  à  des  logements  collectifs  et  intermé-diaires (environ 460 logements) environ  330  lots  destinés  à  des  maisons  individuelles  et  de ville.

Les  études  en  cours  sur  ce  secteur  permettront  d’affiner  dans les mois qui viennent ces éléments programmatiques.

Organisé autour du parc agricole central et du ruisseau de la Crespinière, reméandré, à l’Ouest, le secteur de la Touraudière présentera de nombreux espaces publics : Trois  squares  linéaires  accueilleront  les  équipements  de  proximité  (jeux  pour  enfants,  terrains  de  pétanque...),  ils  répondront aux besoins quotidiens des habitants. Les espaces publics les plus vastes s’orienteront Nord-Sud et s’ouvriront vers les grands paysages agricoles au Nord de la Touraudière. Les réseaux larges des rabines de Beau-soleil se prolongeront dans le quartier par des continuités d’espaces publics. Enfin, à une échelle encore plus réduite, le réseau dense des circulations douces sera ponctué d’espaces de pauses qui  adopteront  à  chaque  fois  un  caractère  particulier  et  créeront autant de points de repères pour les futurs habi-tants de ce nouveau quartier.

Un grand parc central agro-urbain

Une réflexion est actuellement engagée pour la définition et l’usage  du  projet  de  parc  agro-urbain,  en  association  avec  des étudiants en stage MTCT.  Trois espaces sont imaginés : permaculture/maraîchage, gestion de l’eau et espaces publics  (pédagogie,  animations,  activités,  aires  de  jeux...).  Un  travail innovant sur l’alimentation en eau des cultures par les eaux de pluie de la ZAC est à l’étude.

Fouilles archéologiques : le rapport fin juillet

Une première campagne de fouilles a eu lieu au printemps dernier  sur  les  30  hectares  d’emprise  du  projet  d’aména-gement.  Ce  diagnostic  archéologique  avait  pour  but  de  dater  et  de  caractériser  l'ensemble  des  vestiges  conservés  dans  l'emprise  du  projet  d'aménagement.  En  fonction  des  conclusions  du  rapport,  qui  sera  remis  d’ici  la  fin  juillet,  le  service régional d’archéologie (SRA) émettra un avis sur les suites  à  donner.  Des  fouilles  complémentaires  pourraient  alors être entreprises sur une partie des parcelles.

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct