Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Les dossiers > Clôtures et haies de jardin > L'image paysagère de la ville menacée pas les claustras, clôtures occultantes...

L'image paysagère de la ville menacée pas les claustras, clôtures occultantes...

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

Depuis plusieurs années, une tendance au remplacement de ce patrimoine paysager exceptionnel par des clôtures de type modulaire, occultantes (clautras, panneaux composites...) se développe, en dépit de toutes les règles d’urbanisme en vigueur et de l’histoire de la commune.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela entraîne des conséquences dont les plus importantes sont la dégradation de l’esthétique d’ensemble, l’appauvrissement de la fonction biologique des haies de jardin notamment pour la biodiversité, ainsi que le cloisonnement des espaces.

 

Comment réussir une rénovation ou création de clôture ?

Les principes d’aménagement paysager à Pacé se résument de la manière suivante :

1. Pas d’obligation de se clore !

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin peut être ouvert et paysagé, selon le type d’habitation, son orientation et la répartition entre jardin d’agré- ment et potager. Il peut aussi s’agir d’une clôture uniquement de type végétal, sans grillage ni élément minéral.
Les essences seront choisies pour leur diversité, fl oraison, habitats propice aux oiseaux et insectes pollinisateurs, ou qualités fruitières. Leur hauteur sera fonction des contraintes vis à vis de la voirie publique et la situation des riverains. L’entretien des végétaux de clôture peut être de type « forme libre » ou « taillée », selon leur développement.

2. S’il y a clôture :

 

 

 

 

 

  • La constitution d’une clôture sera simple : grillage de préférence de couleur verte, sur sous-bassement ou non d’une hauteur maximale de 30 centimètres (sans compter le soutènement éventuel de terre), doublée d’une haie végétale variée.
    Côté rue, la hauteur grillagée est limitée à 1,60 m.
    En limite séparative avec les voisins, la hauteur du grillage peut atteindre 2 m.
  • Les haies mono-spécifi ques type thuyas, lauriers, ne sont pas admises.
  • Le grillage doit être à mailles suffi samment ouvertes pour laisser les végétaux « absorber » la clôture.
  • En cas de vis à vis direct, une occultation provisoire faite de brande végétale peut être éventuellement admise en l’attente du développement des végétaux. Cependant, il est à noter que toute occultation prive de lumière les végétaux et nuit à leur croissance et développement harmonieux. Les bâches sont évidemment proscrites.
à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct