Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Evènements

Rentrée scolaire 2020-2021

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

14553_21512_rentree_2020

2 955 élèves ont fait leur rentrée à Pacé mardi 1er septembre, pour les primaires et 6e, et mercredi 2 pour les autres collégiens. Certains ont retrouvé leurs enseignants et leur école pour la première fois depuis le confinement du 16 mars date de fermeture des établissements scolaires.

La rentrée de l'année scolaire 2020-2021 restera certainement longtemps dans la mémoire des parents et des écoliers. Le coronavirus a en effet largement modifié les habitudes et les comportements. Les enseignants et les services de la ville ont travaillé jusqu'au dernier moment pour appliquer le protocole sanitaire publié tardivement par le ministère de l'Education nationale. Différentes mesures ont été prises afin de lutter contre la propagation de la covid-19 :

  • Non brassage des groupes constitués : avec l'aménagement d'accès différenciés aux établissements scolaires par groupes de classes,
  • le lavage des mains avec mise à disposition de gel hydro-alcoolique,
  • le port du masque obligatoire dans les établissements et à leurs abords pour les plus de 11 ans.

Au niveau des effectifs, les chiffres des écoles et collèges sont globalement stables par rapport à l'an passé. On note une baisse du nombre d'élèves à Guy Gérard élémentaire où une classe a d'ailleurs été fermée.

Le Maire, Hervé Depouez, et Josette Le Gall, adjointe en charge des affaires scolaires et de la jeunesse, ont rencontré les directeurs et directrices des établissements scolaires de la ville lors de cette journée de rentrée. Ils ont souhaité la bienvenue à Aurélie Moulet, nouvelle directrice de Guy Gé-rard maternelle, et à Anthony Duval, nouveau directeur du groupe scolaire Sainte-Anne/ Saint-Joseph.

Périscolaire : évolution de la facturation et des moyens de paiement

Depuis la rentrée de septembre, la facturation des prestations périscolaires est adressée aux familles exclusivement par courriel. Les modalités précises ont été précisées sur le portail famille.Il est demandé aux parents de vérifier que l'adresse mail communiquée sur le portail famille est la bonne et de s'assurer que les factures ne sont pas considérées comme des spams dans leur messagerie.
Les différentes possibilités de règlements sont les suivantes :

  • par prélèvement automatique,
  • par paiement en ligne sur le portail famille (module " Mes finances "),
  • par virement bancaire,
  • par chèque bancaire,
  • en espèces, uniquement auprès d'un buraliste agréé par la française des jeux (FDJ) dans la limite de 300 €, ou par carte bancaire sans plafond.

Contact : facturation.scolaire@ville-pace.fr

Guy Gérard maternelle : Aurélie Moulet nouvelle directrice

Nommée mi-juillet en remplacement de l'ancienne direc-trice Anne Le Floch, Aurélie Moulet arrive à Pacé en terrain connu. " J'ai enseigné à Guy Gérard maternelle durant trois ans à partir de 2012, explique-t-elle. J'ai donc retrou-vé avec plaisir une partie de mes anciennes collègues et certains parents ".
Aurélie Moulet conserve d'excellents souvenirs de cette école.
" C' était mon premier poste après huit années passées en région parisienne, en ZEP (Zone d' éducation prioritaire). Je me suis d'ailleurs installée à Pacé ".

Du fait d'une fermeture de classe, elle a quitté Guy Gérard et ensuite enseigné à Le Rheu pendant cinq ans. " Cela fait dix-huit ans que j'enseigne en maternelle, je souhaitais donc évoluer dans ma carrière. J'ai déjà occupé le poste de directrice, pour un remplacement, durant une année. Qui plus est, je ne trouvais pas que le rythme de 4 jours et demi d'enseignement par semaine, qui est toujours en place dans les écoles rheusoises, soit adapté aux très jeunes élèves ".Elle se montre ravie de ses nouvelles fonctions. " J'aime beaucoup cette école. Sa taille n'est pas trop impor-tante et j'apprécie la mixité du public. Il est très épanouissant de travailler avec de nouveaux acteurs ".

La directrice est satisfaite de cette première rentrée. " Même si la multitude de procédures et protocoles liés à la crise sanitaire ne facilitent pas toujours les choses, je trouve que les enfants font preuve d'une grande capacité d'adap-tation. L'angoisse est parfois plus présente chez certains parents d' élèves ".
S'il est encore un peu tôt pour les nou-veaux projets, elle souhaite mettre en place une chorale avec les élèves de grande section de l'école.

Ecole Sainte-Anne / Saint-Joseph : Anthony Duval nouveau directeur

Anthony Duval a pris le poste de direction de l'école Sainte-Anne/Saint-Joseph, à la rentrée, en remplacement de Sandrine Meier.
Originaire de Breteil, il a suivi ses études à Rennes. Attiré par l'enseignement, il a obtenu le concours de professeur des écoles avant d'être nommé à l'école Notre Dame de Vezin-le-Coquet. Après quinze années passées dans cet établissement, dont dix en tant que directeur, il est ravi de prendre ce poste de direction à Pacé où la rentrée des 550 élèves s'est très bien passée. L'équipe enseignante est stable ainsi que les personnels administratifs et d'encadre-ment.

" La mise en place du protocole sanitaire s'est faite en concertation avec les élus et les services de la ville afin de le maintenir sur les temps scolaires et périscolaires, explique-t-il. Nous avons adopté diverses mesures : modification des entrées et des sorties, accueil éche-lonné par les enseignants, groupes d' élèves cloisonnés pendant la classe et la restauration, désinfection et aération des locaux, lavage des mains ".
Anthony Duval espère que les CM2 pourront partir en classe de neige, cet hiver. Il souhaite aussi que la classe na-ture, prévue l'an passé à l'école Nicolas Hulot pour les élèves de grande section de maternelle, soit programmée pour les CP, cette année. Des projets sur le développement durable et sur la sécu-rité routière sont aussi à l'étude. Ils se-ront tous conditionnés à l'évolution de la crise sanitaire dans les semaines et mois à venir.
Le nouveau directeur se montre très sa-tisfait de sa prise de poste à l'école Sainte-Anne/Saint-Jo-seph. " Je remercie tous les parents pour l'accueil qui m'a été fait depuis mon arrivée ".

Trois questions à Josette Le Gall
Adjointe en charge des affaires scolaires et de la jeunesse

Comment s'est passée cette rentrée ?

Nous redoutions une certaine fébrilité lors de cette rentrée au vu du climat anxiogène qui existe autour de la pandémie. Le jour même, lors de notre visite des établissements sco-laires avec le Maire, nous nous sommes vite rendu compte que la rentrée s'est passée correctement et avec sérénité.Les parents ont globalement bien respecté les gestes bar-rières et mesures spécifiques mises en place dans chaque établissement. Les enfants ont aussi su se montrer raison-nables et ont appliqué les consignes. Cela prouve que les informations diffusées, entre autres sur le portail famille, avaient bien été prises en considération.Je tiens d'ailleurs à féliciter et à remercier les équipes ensei-gnantes et les services de la ville (affaires scolaires jeunesse, services techniques et entretien) pour leur engagement et leur professionnalisme. La concertation et les nombreux échanges entre les différents intervenants ont permis que cette rentrée se passe dans les meilleures conditions pos-sibles compte tenu du contexte.

Les enfants ont-ils rencontré des difficultés particulières lors de cette reprise ?

Nous n'avons pas eu de remarques à ce sujet de la part des parents, des enseignants ou des animateurs qui gèrent les activités périscolaires. Les enfants n'ont pas manifesté plus d'anxiété ou de signes de nervosité que d'habitude. Ils pos-sèdent souvent une capacité d'adaptation bien supérieure à celle des adultes. La majeure partie des enfants avait déjà été sensibilisée aux gestes barrières lors des différentes phases de déconfinement, en fin d'année scolaire. Quoi qu'il en soit, la grande majorité des élèves a, je pense, bien intégré les enjeux de cette pandémie ainsi que les consignes qui leur sont données.

Quelles sont les mesures sanitaires et organisa-tionnelles envisagées pour les mois à venir ?

Même si l'incertitude plane sur l'évolution de la crise sani-taire en France et plus particulièrement dans la région ren-naise, je crois qu'il faut essayer de vivre le plus normale-ment possible tout en respectant les gestes barrières. Les enfants ne doivent pas trop pâtir des conséquences de cette situation exceptionnelle dans leur vie quotidienne et leurs apprentissages. Les équipes enseignantes et périscolaires mettent tout en oeuvre afin que les enfants se retrouvent dans un cadre sécurisant.Le protocole actuel sera maintenu dans les semaines à ve-nir, mais nous sommes évidemment prêts à le faire évoluer suivant les préconisations de l'Education nationale et de la Préfecture. Nous restons bien sûr vigilants et sommes en contact permanents avec les équipes pédagogiques et à l'écoute des associations de parents d'élèves.

Guy Gérard élémentaire : La toiture et deux classes refaites à neuf

Deux salles de classe ont été réaménagées.

Endommagée par la chute d'un chêne l'hiver dernier, une partie de la toiture (300 m²) du bâtiment de l'école Guy Gérard élémentaire a été réparée. Les travaux de désamian-tage, de charpente et de couverture en ardoises naturelles ont été réalisés par des entreprises spécialisées cet été. De nouveaux revêtements de sol ont aussi été posés dans les deux salles de classe touchées.
Les services techniques de la ville ont ensuite effectué la mise en place des faux-plafonds et remplacé l'ensemble des luminaires. Le coût de ces réparations s'est élevé à plus de 100 000 €.

Des idées pour ma Terre : Création d'un jeu par des CM1 

Des CM1 de l'école Guy Gérard ont participé, l'an passé, au défi
" Des idées pour ma Terre " organisé par Ouest-France. Il a pour objectif de mettre en lumière les actions des élèves bretons pour préserver la pla-nète. Sensibilisés en classe à l'environnement et au développement du-rable, ces élèves volontaires ont créé un jeu de plateau " La course aux déchets " sur le temps d'activité périscolaire. Encadrés par Catherine Rocher et Anthony Catel, du service affaires scolaires-jeunesse de la ville, ils ont été récompensés en juin dernier par le jury de ce défi et leur jeu a été présenté dans le magazine " Des idées pour ma Terre ".

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct