Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Environnement > Gérer durablement > Breizh Bocage : restaurer le maillage bocager

Breizh Bocage : restaurer le maillage bocager

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

Plantations réalisées  par les agents de l’association d’insertion professionnelle Déclic.

 

Les haies bocagères et autres boisements, lorsqu’ils sont restaurer le maillage bocager fonctionnels, freinent et infiltrent une partie des eaux de ruissellement ce qui a pour conséquence de ralentir la formation des crues, de limiter le transfert de polluants vers les cours d’eau et de réduire l’érosion des sols. De plus, le bocage constitue un milieu de vie pour de nombreuses espèces animales et végétales et donc joue un rôle fondamental dans la préservation de la biodiversité. Le bocage joue un rôle essentiel sur la gestion de la ressource en eau.

Or, depuis les années 50, le bocage breton a connu une forte régression du fait de l’intensification et de la modernisation de l’agriculture, nécessitant des parcelles plus grandes.
L’érosion du bocage se poursuit encore aujourd’hui du fait principalement du vieillissement général du patrimoine bocager mais aussi de son manque d’entretien et des arrachages qui perdurent, liés aux restructurations agricoles, à l’urbanisation et aux grands ouvrages. Un bocage vieillissant sur Pacé La commune de Pacé n’échappe pas à cette dégradation générale de son patrimoine bocager.

Le diagnostic réalisé en 2009 par le Syndicat Intercommunal du bassin de la Flume montre que sur la commune de Pacé, 38% des haies sont des haies dégradées avec une faible densité de végétation. De plus, seuls 30% du linéaire sont efficaces pour réduire les transferts de polluants et l’érosion des sols (haies situées perpendiculairement à la pente, sur talus continu). Toutefois, le plus grand danger à venir vient du vieillissement du bocage de la commune avec près de 80% des haies dont les arbres sont âgés de plus de 60 ans, donc avec un réel risque d’extinction s’il n’est pas renouvelé.

Le maillage bocager doit donc être repensé, adapté au contexte actuel des exploitations agricoles et de développement urbain, tout en répondant aux enjeux environnementaux (qualité eau, inondations, biodiversité) et énergétiques (développement de la filière bois énergie).

40 ans de financements publics
en faveur du bocage sur Pacé

Conscients de ces enjeux, plusieurs acteurs publics agissent depuis plusieurs années en faveur d’une restauration du bocage. Une première campagne de plantation financée par le Conseil général d’Ille-et-Vilaine et la commune de Pacé a eu lieu sur la période 1976 – 2006 et a permis la plantation de 18 km de haies sur la commune, soit une augmentation de 4.6 % du linéaire de haies. Malgré cette dynamique forte, les bénéfices de ce néo-bocage sur la qualité de l’eau ne sont pas au rendez-vous. En effet, ces haies sont localisées principalement en bordure de route ou en bordure des habitations et des exploitations. Seul un faible linéaire a été implanté sur talus, dans les fonds de vallées ou entre deux parcelles agricoles (en inter-parcellaire).

De ce fait, un nouveau programme de plantation, avec des objectifs prioritaires de préservation de la qualité de l’eau et de lutte contre l’érosion des sols, a été lancé en 2011 sous la maîtrise d’ouvrage de Rennes Métropole qui a confié sa mise en oeuvre au Syndicat Intercommunal du bassin de la Flume sur les communes de Pacé, Gévezé, la Chapelle-des-Fougeretz, Le Rheu, Vezin-le-Coquet et l’Hermitage.

Le programme Breizh Bocage est un programme de restauration d’un maillage bocager cohérent, élaboré en concertation avec les bénéficiaires (exploitants agricoles, collectivités, particuliers) tout en répondant aux enjeux environnementaux du territoire. Ce programme finance l’intégralité des travaux de restauration du bocage : travaux de préparation du sol, création de talus, fourniture et pose du paillage et des protections anti-gibiers, fourniture des plants et travaux de plantation, entretien des plantations les trois premières années.

En échange, le bénéficiaire s’engage à entretenir de manière durable les haies plantées. Le financement du programme est assuré par le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, le Conseil régional de Bretagne, le Conseil général d’Ille-et-Vilaine et la communauté d’agglomération Rennes Métropole.

Bilan du programme Breizh Bocage à Pacé

Sur la commune de Pacé, ce sont 7,3 km de haies qui ont été créés ou restaurés et 2 400 m² de bosquets depuis 2011 . Il s’agit principalement de création de haies à plat (74% du linéaire créé ou restauré) tandis que la création de haies sur talus représente moins de 10% du linéaire créé ou restauré. Toutefois, les créations en bordure de route sont minoritaires tandis que les haies plantées ou restaurées en inter-parcellaire, voire en intra-parcellaire (découpage en deux parcelles) sont largement majoritaires. Les haies créées ou restaurées sur la commune de Pacé dans le cadre de ce programme ont un rôle de préservation de la qualité de l’eau.

 
2011-2012
2012-2013
2013-2014 Total
Haies à plat (m)
1 943
371
3 136
5 450
Haies sur talus (m)
0
0
637
637
Restauration
de haies anciennes (m)
137
0
1 174
1 311
Bosquets (m²)
2 421
0
0
2 421
Total haies (m)
2 080
371
4 947
7 399

Linéaire de haies créées ou restaurées sur la commune de Pacé dans le cadre du programme Breizh Bocage

 

La majorité des plantations est réalisée cet hiver. Les travaux du sol, la création des talus à la charrue forestière et la pose du paillage ont été réalisés en octobrenovembre 2013. Les travaux de plantations ont démarré courant janvier. Pour la restauration des haies anciennes, on privilégie la régénération naturelle pour combler les trouées. Cette opération consiste à repérer les jeunes plants qui se développent spontanément, à les marquer à l’aide d’un piquet, à débroussailler autour du plant et à mettre une protection anti-gibier. Ces plants issus de la régénération naturelle ont de bien meilleures chances de survie par rapport à des plants extérieurs.

Des plantations sont toutefois réalisées dans les trouées soit pour compléter la régénération naturelle, soit pour diversifier les essences présentes initialement. Les talus sont, quant à eux, réalisés à la charrue forestière.
Cela permet d’obtenir des talus de plus faible emprise (1 m de largeur en base sur 40 à 60 cm de hauteur) tout en ayant une efficacité sur les transferts par ruissellement. L’entretien sera ensuite assuré par un chantier d’insertion pendant 3 ans, avec deux passages par an: l’un en avril-mai, le deuxième en septembre.

Un nouveau programme Breizh Bocage pour 2015

Le programme Breizh Bocage est arrivé à son terme à l'hiver 2014. Un deuxième programme est actuellement en cours d’élaboration par la région Bretagne et devrait démarrer en 2015. Le Syndicat Intercommunal du bassin de la Flume devrait être normalement porteur du programme sur les communes de Rennes Métropole situées dans son périmètre.

Toutefois, le syndicat souhaite conserver la dynamique en faveur de la restauration du maillage bocager engagée sur son territoire et en particulier sur la commune de Pacé, commune sur laquelle l’enjeu qualité eau est fort du fait de la présence de la Flume. Par conséquent, des travaux de restauration du bocage devraient financés pour l’hiver 2014-2015.

Compte tenu de l’enveloppe financière limitée mise à disposition par les financeurs pour la prochaine campagne de plantations, seuls les projets ayant un intérêt fort pour la préservation de la qualité de l’eau seront financés.

 

Contact

Les exploitants agricoles intéressés peuvent contacter Laëtitia Citeau, animatrice au Syndicat Intercommunal du bassin de la Flume au 02 23 41 32 17 ou adresser un courriel à l’adresse suivante : si-flume@orange.fr.

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct