Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Actualités

PACE - KONNA

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

26/04/2018

11719_15368_Konna_poulailler_basse_courieres

LES ESPACES MARAÎCHERS


Initié en 2008 à la demande des associations de femmes de Konna (représentant près de  1500 familles), lancé en 2010 avec une ambition de créer des périmètres maraîchers dans douze villages, ce projet de plus de 9 ha a désormais trouvé son rythme de croisière. Mais il aura fallu trois ans de persévérance pour recueillir les fonds nécessaires, avant de pouvoir lancer les formations, réaliser les investissements (matériel, clôtures, puits...), acheter les
semences. Chaque périmètre maraîcher coûte 10 000 €.

Ce projet poursuit son développement : perfectionnement des agricultrices, diversification des productions (tomates, salades, aubergines, etc.), organisation du stockage grâce à la construction de deux magasins de conservation (500 t/an de pommes de terre, échalotes), valorisation des légumes (autoconsommation bien sûr, mais aussi ventes).

L'ÉLEVAGE DE POULES PONDEUSES

Changement total de rythme avec le projet avicole, un élevage associatif de 1 000 poules pondeuses, porté également par le " Réseau des Femmes de Konna " présidé aujourd'hui par Aïssata Samassekou. C'était l'un des projets présentés par la délégation venue à Pacé en 2014.

Pourquoi un tel choix ? Au Mali, plus de 20 % de la population est confrontée à des problèmes de malnutrition ; l'oeuf est une source intéressante de protéines animales, car de bonne qualité et peu coûteuse ; un tel projet permet d'alimenter le marché de Konna en oeufs frais et d'apporter localement des revenus. Principal problème, sa mise en oeuvre nécessiait un investissement initial important de l'ordre de 40 000 €.
Forts du soutien de nos partenaires traditionnels (communes de Pacé, de Konna mais aussi de Baiersdorf, Département, collège Saint-Gabriel, troupe des " Flagrants Délires "...), nous avons recherché d'autres sources de financement et présenté notre projet à la Fondation In Vivo. Début 2017, elle a décidé de contribué à sa mise en oeuvre à hauteur de 20 000 €.
A Konna, la mobilisation a été extraordinaire. Dès le mois d'avril, le chantier démarrait. Sur le terrain mis à disposition par la commune, ont été menés à bien, en un temps record, la fabrication des briques, la construction du poulailler et du bâtiment annexe (chambre pour le
gardien, stockage des aliments, du matériel et des oeufs), le puits, la clôture. Tout était achevé en septembre. Les jeunes poulettes ont été réceptionnées en octobre par les trois employés recrutés, deux basse-courières et le gardien.


Le comité de gestion, mis en place par le " Réseau des Femmes de Konna ", a pu suivre la commercialisation des premiers oeufs, ce qui a permis de réapprovisionner
l'élevage en aliments.
Mais les défis à relever restent nombreux : gestion visant à l'équilibre financier de l'élevage ; approvisionnement local en aliments, réalisation d'une poussinière...

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct