Ville de Pacé

vous recherchez

valider

Paysage de Pacé
Accueil > Actualités

Un nouveau mode de gestion des bords de route expérimenté

Flux RSSImprimer la pageEnvoyer à un amiAugmenter la taille du texteRéduire la taille du texte

14363_21306_DMV_environnement_bord_route

Les bords de route, dont la fonction première est d'assurer l'écoulement des eaux de la chaussée et des parcelles riveraines, abritent une faune et une flore des plus riches. De ce fait, ils présentent un intérêt écologique fort, jouant un rôle clé dans la circulation des espèces végétales et animales. Leur gestion doit dès lors permettre de concilier et d'optimiser ces fonctions sans, bien sûr, compromettre la sécurité routière.

 

Ainsi, depuis 2009, plusieurs communes du bassin versant de la Flume expérimentent une gestion différenciée de leurs bords de route afin de concilier ces différentes fonctions. Cette gestion différenciée vise à appliquer une méthode d'entretien adaptée à chaque milieu. En effet, plusieurs modes de gestion peuvent avoir un effet bénéfique sur la faune et la flore des bords de route tels que le décalage de la période de fauche, la réduction du nombre
de passages, l'augmentation de la hauteur de coupe et l'exportation des résidus de fauche.

Néanmoins, il est primordial d'effectuer des suivis réguliers afin d'estimer l'impact de la gestion différenciée sur la biodiversité. C'est dans cet objectif qu'un suivi floristique est organisé par le Syndicat de bassin versant depuis maintenant dix ans sur des zones tests avec ou sans exportation des produits de fauche des bords de route. Cette année, Rennes Métropole souhaite tester, en plus de l'exportation, l'effet de l'avancement de la date d'intervention sur les talus, actuellement entretenus entre septembre et novembre.


L'expérimentation consiste à intervenir à partir de mi-juin sur des zones tests infestées par des plantes indésirables pour les cultures (chardons, liserons...) afin d'éviter leur prolifération dans les parcelles cultivées riveraines. Des suivis écologiques vont être réalisés sur quelques années et auront pour objectif de vérifier l'effet de l'avancement de la date d'intervention sur la flore des parcelles cultivées et sur la biodiversité floristique des bords de route en général. Pour l'heure, cinq communes seront concernées par cette expérimentation (Pacé, Gévezé, Montgermont,Vezin-le-Coquet et La Chapelle-des-Fougeretz).


La hauteur de la végétation des bords de route sur certaines zones pourrait laisser penser à un manque d'entretien. Il n'en est rien, un bord de route entretenu n'est pas synonyme de végétation rase : pratiquer la fauche raisonnée et différenciée en fonction des secteurs et des problématiques rencontrées permet d'agir en faveur de la biodiversité.

à votre servicelettre d'information 

pour vous inscrire à la lettre d'information, saisissez votre adresse courriel dans le champ ci-dessous

 
accès direct